Primorye

Primorye - Destination sur demande Destination sur demande

DSC_0393_RED-TXT
La Primorye est une région peu connue de la Sibérie. Elle se situe sans l’Extrême Orient Russe et ses côtes bordent la Mer du Japon.

Il y a bien longtemps cette région s’appelait la Mandchourie et le cinéaste japonais Akira Kurosawa l’a magnifiquement décrit dans son film Dersou Ouzala, basé sur le récit de Vladimir Arseniev, officier topographe venu faire le relevé des terres inconnues de la vallée du fleuve Oussouri, au début du XXème siècle.
Dersou Ousala était un chasseur mongol et Arseniev l’avait engagé comme guide. Mais un jour, Dersou blessa sans le tuer, un Tigre de l’Amur (du nom du fleuve dans lequel se jette l’Oussouri) et le destin du chasseur bascula …

Ce Tigre de l’Amur est plus connu sous le nom de Tigre de Sibérie.
Je vous invite à me suivre dans la Taïga, sur les traces de ce félin unique, aujourd’hui en voie de disparition, à cause du braconnage et de la déforestation.

Bien sûr, il est exceptionnel de croiser un Tigre de Sibérie dans la forêt, c’est même peut être pas souhaitable, compte tenu de la puissance de cet animal. Néanmoins, nous pourrons suivre des brigades anti-braconniers opérant dans l’une des réserves où le Tigre est protégé et nous découvrirons ainsi son habitat ainsi que le quotidien des hommes qui viellent sur lui.
Nous pourrons également, tout en traversant cette région typiquement sibérienne, nous rendre dans un centre réhabilitation, où les bébés tigres orphelins sont entraînés au retour à la vie sauvage.
Une opportunité rare d’observer et photographier cet animal exceptionnel en semi liberté, et peut être également des Ours à Collier, eux aussi victime du braconnage.

Vous l’aurez compris, ce voyage permet avant tout une approche des méthodes de protection et de réhabilitation de la grande faune de cette région. Néanmoins d’autres observations sont possibles, en particulier sur les rives du Lac Khanka qui héberge d’importantes colonies d’oiseaux.
J’ai effectué ce voyage deux fois, en été et en hiver Mais observer le déplacement furtif et rapide de ce félin dans la neige épaisse et écouter son feulement rauque dans le silence froid de l’hiver sibérien sont des sensations inoubliables, montrant définitivement à quel point cet animal puissant est adapté aux conditions extrêmes.

Contactez-moi à propos de ce voyage en cliquant ici